L’administration augmentée

LERDP Colloque Parutions

SAISON J., MONDOU C., ÉD. Actes de la journée d’études du 27 septembre 2018 organisée par l’équipe de recherches en droit public (ERDP) du Centre de recherche droits et perspectives du droit (CRDP) de l’université de Lille ». JCP (A). 17 décembre 2018b. n°50, p. 12-36.

Présentation

L’Open Data et le Big Data ont permis de diffuser, d’accéder et de croiser des données massives, d’origines multiples, grâce à des techniques innovantes dans un cadre juridique en constante adaptation souvent en retard sur les évolutions technologiques. Cette explosion quantitative des données numériques implique une nouvelle façon d’administrer avec le développement de systèmes d’analyse qui peuvent aider à la décision, voire peut-être parfois se substituer à l’autorité administrative. Il s’agit d’administrer non seulement « avec » les données mais également « par » les données. Tout comme pour l’être humain, les nouvelles technologies ont ainsi modifié les contours de l’action administrative. À l’instar de « l’Homme augmenté », il est possible d’évoquer aujourd’hui une « administration augmentée » ou « un service public augmenté » selon la formule du Rapport action publique 2022 (prop. n°3). Comme pour la médecine, l’administration serait désormais plus « personnalisée », non seulement « préventive » mais également « prédictive », et enfin plus « participative ». L’« administration augmentée » serait ainsi le fruit d’une amélioration de l’action administrative et de ses capacités par le développement des nouvelles technologies numériques.

La journée d’études visait donc à interroger ce nouveau mode de fonctionnement de l’action administrative en identifiant les enjeux de cette augmentation et en évaluant l’impact.

Il s'agissait de répondre à une série d’interrogations mais aussi de tracer des perspectives d’évolution afin de tenter de mieux cerner l’administration 2.0.