L'hypothèse de la guerre contre le terrorisme

Parutions

ALIX J., CAHN O., ÉD. Dalloz. Thèmes et commentaires. 10/2017. 288 pages.

Alors que les attentats de 2001 avaient constitué, aux États-Unis et sur la scène internationale, une rupture dans la lutte contre le terrorisme en y introduisant le paradigme de la « guerre contre le terrorisme », la réponse française au terrorisme a longtemps été circonscrite au droit, et de façon ultime, au droit pénal.

Depuis 2012, la réaction à l'intrusion du terrorisme djihadiste sur le territoire français est caractérisée par un recul progressif de la réponse pénale et par l'émergence de formes alternatives de répression, militaires et administratives. L'affirmation politique, en 2015, que la France est en guerre contre le terrorisme et la modification successive des dispositifs de lutte contre le terrorisme impose de s'interroger sur les ressorts et les implications de cette guerre contre le terrorisme.

L'objet du présent ouvrage, issu des travaux du colloque pluridisciplinaire organisé à Lille les 9 et 10 février 2017, est d'apporter des éléments d'analyse et de compréhension des mutations qui sont à l'oeuvre.