La lutte contre la prostitution des mineurs : entre illusion et désillusion

CRDP Journée d'études
05 oct. 2018 14:00 - 17:00
Salle des actes (Campus Moulins, 1 place Déliot, Lille).

Présentation

Bien que le législateur ait fortement investi le domaine de la lutte contre la prostitution des mineurs, en instaurant un véritable arsenal répressif, la mise en pratique de ces nombreux textes demeure problématique. Il sera alors question de comprendre pourquoi un paradoxe transparaît entre la pléthore de solutions théoriques et l’unicité de la réponse pratique. S’agirait-il d’une mauvaise appréhension des avantages répressifs des diverses qualifications ou d’une nécessité pratique de passer par la correctionnalisation ? Au-delà de cette sous-mobilisation des dispositions légales, il s’agira de se questionner sur les nouvelles problématiques émanant de l’évolution du contexte de la criminalité et de l’émergence de nouvelles formes de proxénétisme. Nécessiteraient-elles une intervention du législateur ou les dispositions préexistantes seraient-elles suffisantes ? De plus, on observe une ineffectivité des mesures d’accompagnement mises en place par le juge des enfants. La prévention deviendrait-elle le fer de lance de la lutte contre la prostitution des mineurs ? Enfin, l’ensemble de ces interrogations conduiront à soulever la nécessité d’une politique pénale en la matière.

Cette journée aura pour objectif de confronter la théorie et la pratique en associant un doctorant et un praticien du droit sur chaque thème abordé.

Programme

  • 13h45- Accueil des participants

  • 14h00- Propos introductifs

  • 14h15 - La difficile appréhension de l’arsenal juridique. Roxanne ALLAIN - Doctorante au sein de L’ERADP, Université de Lille ; Mélanie MAZINGARBE - Substitut du procureur de la République rattaché au parquet des mineurs de Lille 

  • 14h55 - Débats

  • 15h05 - L’émergence de nouvelles formes de proxénétisme. Alexandre GREGOIRE - Doctorant au sein de L’ERADP, Université de Lille ; °Arthur MELON - Responsable plaidoyer au sein de l’association ACPE.

  • 15h45 - Débats et pause café

  • 16h10 - La complexe mise en place d’un accompagnement. Sarah TOUBAL - Doctorante au sein de l’équipe DEMOGUE, Université de Lille ; Gisèle DELCAMBRE – Vice-présidente au Tribunal pour enfants de Lille

  • 16h50 - Débats

  • 17h00 - Rapport conclusif : La nécessité d’une politique pénale. Yves CHARPENEL – Premier avocat général près la Cour de cassation


Tweeter Facebook